Que retenir de l’Open d’Australie 2016 (2) ?


Premier Majeur de la saison, la fin de l’Open d’Australie est toujours synonyme de bilan et de perspectives pour la saison tennistique à venir. Que s’est-il passé et que va-t-il se passer en 2016 ? Eléments de réponse par Janus Bifrons (pour comprendre cette blague, cliquez ici). 

Les Françaises ont cartonné (…non j’déconne)

L’Open d’Australie n’a jamais été celui qui réussissait le mieux au tennis français. Certes Jo Wilfried Tsonga y avait trouvé son jardin en 2008 et 2009 (finale puis demi-finale), et Amélie Mauresmo l’a gagné en 2006, mais actuellement c’est une autre paire de manche. Si cette année, les mâles ont réussi à placer deux joueurs en huitièmes (Simon et Tsonga) et un en quarts (Monfils), chez les femmes le bilan est tout sauf folichon. Elles n’étaient que quatre dans le tableau principal, deux éliminées dès le premier tour (Dodin et Garcia), une au deuxième (Cornet) et une au troisième (Mladenovic). Le mal du pays …

La Qualif contre le Canada va être difficile à chercher

Malgré ce qu’a pu sous-entendre Gaël Monfils (que si la rencontre se déroulait en Europe Milos Raonic n’aurait pas fait le déplacement ndlr), Milos Raonic sera bien du premier tour de Coupe Davis en Guadeloupe. Et c’est tout sauf une bonne nouvelle. En effet, on voit bien le Canadien rafler ses deux points en simple et la clé de cette rencontre risque donc d’être le double, qui n’est plus une valeur sûre comme autrefois (Mickaël (Llodra), REVIENS). Et vu la cohésion qui règne en ce moment dans l’équipe de France … ça sent pas bon.

Ok il a pas l'air intimidant comme ça mais c'est une véritable bête féroce

Ok il a pas l’air intimidant comme ça, mais c’est une véritable bête féroce

La déclaration toute pourrie de Gaël Monfils

Il faut se le dire, si la qualif’ va être difficile à aller chercher, c’est aussi parce qu’on se tire des balles dans le pied. Après les déclas’ de Jo Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, c’est au tour de Gaël Monfils de nous faire part d’une intervention inutile dans la presse … Il a en effet manifesté au journal l’Equipe son mécontentement sur le choix de la Guadeloupe (terre battue) pour le déroulement de la  rencontre de Coupe Davis. Un choix qui ne plairait pas à 80% des joueurs de l’équipe selon lui, car la destination ne se calque pas bien sur le calendrier. Une déclaration publique dont l’équipe de France n’avait encore pas besoin et qui pourrait bien lu coûter sa place de titulaire en simple. MALIN, sachant que c’est notre meilleur joueur de terre battue… Et le pire c’est qu’il est natif de … Guadeloupe.

Le premier 3ème tour de P2H

Mais bon si les quatre mousquetaires (par ordre alphabétique: Gasquet, Monfils, Simon, Tsonga) ne soulèvent pas le trophée, la relève prend forme, et elle s’appelle Pierre Hugues Herbert (dit P2H). Excellent en double, remportant notamment le dernier US Open en double au côté de Nicolas Mahut, il commence à prendre du poil de la bête en simple avec un premier 3ème tour en grand chelem. L’Alsacien, éliminé par JWT en trois sets méritoires (6/4 7/6 7/6), a battu Pablo Andujar qui squatte entre 40 et la 70ème place depuis un bout de temps, et a corrigé un qualifié pour en arriver là. Petit à petit, le cigogneau fait son nid…

Un beau parcours qui mérite bien un câlin

Un beau parcours qui mérite bien un petit câlin

Comme un gosse on vous dit

Comme un gosse le Steph

On aime voir jouer Stéphane Robert 

Autre invité français au troisième tour, moins surprenant quand on sait ce que peut faire le bonhomme, Stéphane Robert, 35 ans mais toujours une âme d’enfant. Il nous a régalé tout au long de son parcours de coups aussi farouches qu’inattendus et inopinés. On sent qu’il s’amuse encore sur le cours pour le plus grand plaisir du public australien qui a fini par l’adopter.

 

Deux bosniens au 2ème tour

Autre événement de nature géotennistique cette fois : deux Bosniens ont franchi un tour dans le tableau australien. Damir Dzumhur et Mirza Basic, 23 et 24 ans, incarnent le futur de la Bosnie-Herzégovine au tennis, nation que je n’avais jusqu’alors jamais vu représentée sur le circuit. La Bosnie a donc fait mieux qu’une nation comme l’Allemagne dans le tableau et dans « Le Sport à l’Oeil » on aime la rébellion des petites nations tennistiques.

L’IPTL (International Premier Tennis League) ça fait des dégâts

La nouvelle exhibition Asiatique, prenant place à la fin de la saison, a rameuté pas mal de joueurs cette saison, dont Rafa, Roger ou encore Richard Gasquet pour qui l’épreuve a viré au cauchemar. Ce dernier s’est en effet blessé au dos, une nouvelle fois, durant la compétition et a donc déclaré forfait pour le premier majeur de l’année. Rafael Nadal s’est lui fait sortir au premier tour … Cette compétition très lucrative pour les joueurs, les obligent à jouer après une année épuisante mais aussi à faire des impasses sur la préparation de la saison à venir … ce qui peut leur porter préjudice. Les deux vainqueurs de l’Open d’Australie cette année, eux, n’ont pas participé à l’événement … il faut peut être y voir un signe.

Ou plutôt "Break the Dos"

Pour Richard, c’était plutôt « Break the Dos »

Maria Sharapova attend la retraite de Serena avec impatience …

18 comme … Le numéro des pompiers, oui. Mais aussi ? … Ah oui, 18, c’est le nombre de défaites consécutives qu’a subi Maria Sharapova contre l’Américaine Serena Williams. Et à ce qu’on a vu,  l’incendie n’est pas prêt de s’éteindre.

La belle histoire de Zhang

« Si ça marche pas cette fois j’arrête », tels sont les mots qu’auraient prononcé Zhang Shuai avant cet Open d’Australie. La chinoise n’avait jusqu’alors jamais gagné un match de Grand chelem malgré plus d’une dizaine de tentatives. Il a donc fallu qu’elle soit au bord du gouffre pour réaliser son meilleur parcours en Grand Chelem, un joli quart de finale avec notamment des victoires sur les numéros 2 et 15 mondiales… Une série australienne sur laquelle elle aimerait bien surfer.

Y'a rien à dire ... Zhang a senti le tennis durant cet Open d'Australie

Shuai Zhang a bien « senti » ses coups durant cet Open d’Australie …

Deux Murray(s) en finale

La famille, chez les Murray c’est sacré. Les deux frérots ont donc fait coup double puisqu’Andy s’est qualifié pour sa cinquième finale en terre australienne en simple, et que son frère Jamie a rallié la dernière marche en double au côté de son compère brésilien Bruno Soares. Et si Andy affiche toujours un zéro pointé au niveau des victoires à ce stade (cinquième finale perdue), la première fut la bonne pour Jamie qui fait donc du 100% en contraste avec le 0% de son frérot … Le tout devant son frère qui prend des photos.

Le Duo « MannaPouille » aurait pu s’en mettre pleins les fouilles

Des Français qui brillent en double en Grand Chelem ce n’est pas si rare. En revanche, on n’attendait pas ces deux-là. Adrien Mannarino et Lucas Pouille (d’où le surnom « MannaPouille ») ont rallié le dernier carré du tournoi en double, seulement battus par les futurs vainqueurs du tournoi. Le seul exploit français dans ce tournoi, et on devra s’en contenter.

"Dis, toi aussi t'as mal aux articulations?"

« Dis, toi aussi t’as mal aux articulations? »

Daniel Nestor, 43 berges, encore en finale de grand chelem

43 ans, 88 titres au compteur on pourrait croire que Monsieur Nestor a tout vu du tennis. Mais non, le mec est encore sur le terrain aux côtés d’un autre fossile du circuit, Radek Stepanek (37 ans), et ils ont tous deux rallié la finale du tournoi australien, battu  par la paire Murray/Soares. La paire, qui a donc 80 ans en additionné, nous ont prouvé une fois de plus leur amour inconditionnel pour ce sport, mais sont aussi la preuve vivante qu’il n’a pas fait si chaud en Australie cette année … sinon nos p’ti vieux ne seraient pas allez si loin dans la compétition…

Le tennis dans la tourmente

Au début de la quinzaine australienne, le tennis a bien sûr fait la une des journaux de sport, mais cette fois ce n’est pas l’évènement qui a fait couler de l’encre mais bien une affaire de matchs truqués. La BBC aurait mené une enquête sur des matchs jugés « suspects », dans lesquels auraient pris part une quinzaine de joueurs membres du « top 50 », dont la BBC s’est bien gardé de divulguer les noms. Voilà qui pourrait ternir l’image relativement clean qu’avait le tennis jusque-là. Ça risque d’être la plus grosse attraction tennistique cette saison … Ô misère.

Supplément : Il semblerait que Koh Lanta ait trouvé un nouveau totem pour la saison 2016 … Il s’agirait en fait d’Andy Murray. 

Totem 1

Avant …

Andy

Maintenant

+ There are no comments

Add yours