Clap de fin pour Antonin


Attaquant emblématique de l’équipe de France de volleyball, Antonin Rouzier a mis un terme à sa carrière internationale après dix années de bons et loyaux services gagnants, smashes transperçants et contres dévastateurs. Retour sur une carrière, dont la fin a été apprise par la voie d’un courrier électronique … en toute simplicité.

Il y a des fins de carrière qui donnent lieu à des unes et des hommages en cascade… celle-ci ne fera sûrement qu’une page dans les plus grands journaux sportifs. En même temps, aussi riche et fructueuse soit-elle, la carrière d’Antonin Rouzier a été interrompue par un simple e-mail à son entraîneur. A 30 ans, le pointu des Bleus a décidé de dire stop à l’équipe de France avec laquelle il aura donc joué son dernier match au Maracanazinho face au Brésil. 2,01 mètres et 100 kilos en moins qui vont laisser un grand vide.

rouzier-2

Le voilà le secret d’une main ferme pour les smashes et les contres

Un taulier qui s’en va

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ainsi, si l’absence du smasheur fou de l’équipe de France s’avère être une véritable tristesse pour le sport français, elle constitue une sacrément bonne nouvelle pour les défenseurs adverses à qui on ôte une sacrée épine, que dis-je un Ro(u)zier du pied. Parce que oui, Antonin a martyrisé les défenses du monde entier et ce 189 matchs durant avec l’équipe de France. Une véritable pièce maîtresse au sein de la team « Yavbou », qu’il aura mené (avec d’autres bien sûr) jusqu’à la victoire lors des championnats d’Europe (dans lesquels il fut élu meilleur joueur) puis de la Ligue Mondiale l’an passé. Le jeune retraité peut donc s’en aller tranquille, deux beaux trophées sous les bras malgré une ultime déception olympique qui aura beaucoup pesé dans ce choix de fin de carrière prématurée.

189 Marseillaises, ça force le respect

189 Marseillaises, ça force le respect

Bébé, JO ratés et fatigue mentale

Comme de plus en plus de sportifs de nos jours, ce n’est pas la fatigue physique liée au poids de l’âge qui a poussé Anto’ à quitter ses fonctions de joueurs d’exception. On ne peut pas dire en effet qu’à 30 ans, le Rouzier soit un fossile du sport de haut niveau, la preuve en est qu’il a glané ses plus beaux résultats l’an passé. La vraie raison de ce départ à la retraite a cinq mois et se prénomme Louis; c’est bien lui qui a changé l’ordre des priorités dans la vie d’Antonin. Après une décennie passée à jongler entre la Ligue Mondiale, les Euros et les Mondiaux, le nouveau papa avait besoin de souffler pour pouvoir consacrer à sa famille et ne pas faire de la figuration dans les compétitions internationales. Parce que l’équipe de France selon « Pépette » (c’est ainsi qu’il est virilement surnommé par ses coéquipiers), « c’est à fond et tous ensemble tout le temps, sinon ce n’est pas la peine et ce n’est pas juste ». La Natif de Saint-Martin d’Hères, dont les larmes après la défaite aux JO face au Brésil ont ému l’ensemble du sport français, ne veut pas jouer à la star qui joue la moitié des compétitions. Une attitude digne de louange, dont les joueurs de tennis qui snobent la Coupe Davis ferait bien de s’inspirer… Il y a là-dedans, une éventuelle idée de reconversion pour vous Monsieur Rouzier.

L’espérance d’une vraie-fausse fin de carrière

Bon vent l'ami

Bon vent l’ami

Si la fin de carrière du meilleur pointu des Bleus a surpris son monde, elle n’est également pas du goût de son entraîneur qui, malgré la panoplie  d’attaquants à sa disposition pour la suite, aimerait faire changer d’avis l’un des piliers de son effectif. Laurent Tillie a ainsi déclaré qu’il « aimerait le convaincre de rester avec nous au moins jusqu’à la qualification pour le Mondial 2018, en mai, et peut-être même le début de la Ligue mondiale »… et pourquoi pas jusqu’au JO 2020, la coupe du monde 2021, l’Euro 2022, les JO 2024 et 2028… (on invente un petit peu, mais on voit bien que Tillie cherche à grignoter). Vous l’aurez compris, l’entraîneur des Bleus ne veut pas voir une équipe sans Antonin le Rouzier, qui a fichu le tétanos à l’ensemble des fans des Bleus avec son e-mail. L’interview qui a suivi pour le quotidien l’Equipe a cependant laissé planer une lueur d’espoir en cas de déroute de l’équipe de France, l’intéressé ayant annoncé que : « peut-être que dans deux ans, à condition que je ne sois pas en fauteuil roulant (rires), si on a vraiment besoin de moi, je reviendrai ». Il va sans dire que, même en fauteuil roulant, Antonin Rouzier ferait le bonheur de l’équipe de volley-ball paralympique, après avoir fait celui de l’équipe de France, qui vient de perdre une vraie pointure chez les pointus.

Petite vidéo des meilleurs actions de l’ancienne star du volley français. A regarder de préférence sans la musique.

+ There are no comments

Add yours